L’aéroport de Biarritz Pays Basque accueille le G7 du vendredi 23 août au lundi 26 août 2019 inclus.

Par décision préfectorale, l’aéroport sera fermé durant cette période.

INFORMATION IMPORTANTE :

Par Arrêté Préfectoral du 19 mars 2019, le stationnement des véhicules est interdit sur l’ensemble des parkings de l’aéroport du vendredi 23 août à 7heures au lundi 26 aout à 20 heures.

Consulter l’Arrêté Préfectoral.

Blog

Derniers articles

Les travaux à l’aéroport deuxième semaine. 22 février 2019

Les travaux à l’aéroport deuxième semaine.

Les travaux de rénovation se poursuivent à l’aéroport de Biarritz Pays Basque. Comme la semaine dernière, voici un point sur ce qu’il s’est passé pour la semaine 2… Et il y a eu de l’avancement ! 😎 Sur la piste : Centrale d’enrobé sur site 🛬   La pose du […]

Les travaux à l’aéroport, première semaine. 15 février 2019

Les travaux à l’aéroport, première semaine.

Depuis lundi 4 février, des travaux de rénovation de piste ainsi que la modernisation des installations ont lieu à l’aéroport de Biarritz Pays Basque.             Il est donc temps de faire le point sur cette première semaine de de travaux et vous montrer ce qu’il se passe réellement dans votre […]

Fermeture de l’aéroport du 03 février au 04 mars 2019 28 novembre 2018

Fermeture de l’aéroport du 03 février au 04 mars 2019

L’aéroport de Biarritz Pays Basque modernise ses installations et sera fermé du 03 février (21h45) au 04 mars (5h30 du matin), pour réaliser des travaux de rénovation de la piste. Les parkings de l’aéroport, la gare routière et les loueurs de voitures resteront accessible durant la période des travaux, cependant […]

Air & Rail la série

L’avion coûte-t-il vraiment plus cher que le train ?
Quelle est la légitimité des compagnies à bas coûts dans un contexte de crise économique?
Le financement d’une liaison low-cost est-il moins justifié que le financement d’une LGV ?
Peut-on conclure que le transport aérien est moins respectueux de l’environnement que le transport ferroviaire?
Le service du transport ferroviaire pourra-t-il se substituer à l’offre du transport aérien ?